L’écriture numérique est annoncée par tous les experts. Mais rassurez-vous, elle sera mise en place de manière progressive.
Le professeur Mathis, numérologue reconnu, vient de nous envoyer, en primeur et en exclusivité, quelques exemples de cette nouvelle étape dans l’histoire de l’écriture.

Les progrès annoncés sont incontestables pour qui joue la carte d’une modernité positive, n’en déplaise aux esprits passéistes :

- Raccourcissement des mots et donc du temps de lecture

- Diminution de la pagination des volumes et baisse du prix des livres et de toute publication imprimée

- Diminution de la surface des claviers et donc de leur coût, les chiffres remplaçant progressivement les lettres

- Un sens des phrases revisité, enrichi par l’audace de la nouvelle disposition des textes

- L’irruption de la polysémie dans l’interprétation des mots, ce qui sollicitera davantage le lecteur parfois paresseux

- Pour l’auteur, une découverte du sens caché de son œuvre, une mise au jour de son inconscient. Avec à la clef, l’installation probable d’une ambiguïté féconde, dépassant l’intention originelle du scripteur

- Voici quelques exemples en français, dans un premier temps, 100tend. (1er test pour s’échauffer)

- Sans être 2-20, l’avenir nous 6dère. Et le passé hexa(6)spère tous les 7tuagénaires

- Tenez, si les 1, en A6 centrale avaient vécu 5 siècles plus tôt, ils auraient 20cu pendant la guerre de 3.

- Ce 20 est 10-20 mais 10fficile à 10gérer (12 sur 20 seulement, au Gault et 1000au, mais 14 au Michel1)

- Déconfinement heureux ? Je vais 10-6muler mon 7pti6sme tant que je suis à 8clos

- Mauvaise poé6 ? : 11-100nuie dans ce 4-1

-10alogue :
   - Je ne voudrais pas être 1-10cret ni 1-6nuer quoi que ce soit, mais quel est votre âge Madame ?
   - 1variable répondit elle, c’est 1dé100 votre question.
   On frôla l’1-6dent.

Ces quelques exemples suffiront, sans doute, à vous con20cre, (excusez, c’est déjà une habitude) MCs espoirs suscités par cette révolution 6lencieuse.

-Il existe, certes, des tentatives comparables en langue anglaise, mais en raison du Brexit, leur recherche-développement a pris quelque retard.

Par exemple :

Boris Johnson ; il 100doutait four quand il eut de la two (on voit bien que la conversion numérique n’est pas encore complètement aboutie).


Il ne reste plus qu’à remer6er le professeur Mathis qui 1/4ne à lui seul l’avenir de la science et de la littérature française, disciplines qui vont, 100 doute, être métamorphosées grâce à la publication de ses 1comparables travaux.

 

Francis
Avril 2020

 

Vos mots partagés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.