On nous a demandé de mettre notre vie en suspens, pour éviter le cataclysme. On nous a demandé de ne plus sortir, pour éviter l’hécatombe. On nous a demandé d’apprendre à vivre autrement, pour éviter le pire. Courage, restons. Restons chez nous. Restons à la maison. Restons là où nous sommes quand on nous le demande. Restons attentifs aux autres. Restons respectueux à tous les égards. Restons présents pour nos proches. Restons unis.

Il est des moments où nous ne savons pas quoi faire. Où nous nous sentons démunis face à l’incertitude. Il est des fois où l’espoir diminue. Où nous sommes perdus. Il est des envies de s’enfuir. Où l’herbe semble meilleure ailleurs. Courage, restons. Restons sur nos gardes pour les symptômes. Restons solidaires avec les plus exposés. Restons sérieux sur les règles. Restons de bonne humeur sur les réseaux. Restons à notre place de citoyen.

Rester, cela veut dire que tout cela pré-existait à cette crise, et qu’il faut le garder. Si l’on voit fleurir toutes ces belles initiatives par-delà le monde, ce ne sont pas des nouveautés, simplement le sentiment humain exacerbé. Alors restons, oui, restons qui nous sommes, dans sa plus belle facette, dans son plus bel habit, sous son plus beau jour. Car nous savons faire. Nous savons être. Courage, restons humains.

Elise Basso

 

Vos mots partagés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.