Le courage au féminin

Troisième partie
DÉCISIONS

 

Dialogues sous forme de discussion.

 

Régine, Chantal :
Tout quitter ! Laisser son travail, sa famille. ça y est ! J'ai pris ma décision ! Partir...
Après moult tergiversations, je prends mon courage à deux mains, je donne une chance au reste de ma vie.J’ai laissé une lettre. Voilà, c’est décidé, je pars. Je déménage, je pars, je change de lieu, d’entourage. Prendre le minimum : Bien sûr, je serai loin de mes enfants, une brosse à dent, d'une partie de ma famille. Du maquillage, Bien sûr que refaire sa vie ailleurs sera une aventure. Une tenue de rechange. Bien sûr que mes proches me diront que ce sera difficile.... C'est vrai ! Cette vie ne m’appartenait plus. Alors j’ai pris ma voiture. Et j’ai pris des livres et un carnet pour écrire.
Cependant, la liberté de se révéler ailleurs me dynamise.
Tout quitter ! Maintenant je vais vivre et non plus survivre. Il paraît que le cerveau se régénère dans l'inconnu ; Maintenant je veux vivre. Écrire. Ne rien regretter. Tout quitter ! Avoir une seconde vie, c'est super !

 

Joëlle :
Ma toute petite mère, ma mère courage.
Toi à la silhouette si courbée, si frêle, sans âge.
Toi qui tire avec bravoure depuis des siècles cette charrette branlante.
Toi dont la charge mentale est infini.
Toi dont la bouche entrouverte laisse couler un filet de salive
Toi qui lutte chaque jour pour ta survie et celle de tes enfants.
Toi qui a vu tes fils partir à la guerre
Toi qui n’a pas voulu voir ce que les soldats ont fait à ta fille.
Toi qui te relève de chaque épreuve, toi résiliente.
Toi si lointaine et pourtant si familière
Je te remercie d’avoir tenu le coup.
Je voulais te dire que les choses avancent, lentement, très lentement
Mais elles avancent.

 

Sandrine Humbert :
Moi Niki, je te parle. Je te parle et j’ai envie que tu m’entendes.
Je suis un cri. Je suis le cri. Écoute-moi !
Je veux affronter la vie. Je suis le courage. Je suis vivante.
Aujourd’hui je parle. Ma parole est une arme.
Aujourd’hui, je me réveille d’un long sommeil.
Aujourd’hui, je suis la détermination.
Aujourd’hui, j’agis. Je ne suis plus celle qui se tait.
Aujourd’hui, je crée.
Aujourd’hui, la maladie, la guerre, les secrets n'ont plus d’emprise sur moi.
Aujourd’hui j’agis.
Aujourd’hui, je suis une femme, je suis La Femme.
Aujourd’hui, je suis la beauté.
Aujourd’hui, je ne réfléchis plus à ce que tu vas dire ou penser.
Aujourd’hui je vis.
Aujourd’hui, je suis moi !

 

Ne vous mariez pas les filles - Boris Vian(Sandrine, Joelle, Fabienne, Colette) :
Avez-vous vu un homme à poil
Sortir soudain d'la salle de bains
Dégoulinant par tous les poils
Et la moustache pleine de chagrin ?
Avez-vous vu un homme bien laid
En train d'manger des spaghetti
Fourchette au poing, l'air abruti
D'la sauce tomate sur son gilet
Quand ils sont beaux, ils sont idiots
Quand ils sont vieux, ils sont affreux
Quand ils sont grands, ils sont feignants
Quand ils sont p'tits, ils sont méchants
Avez-vous vu un homme trop gros
Extraire ses jambes de son dodo
S'masser l'ventre et s'gratter les tifs
En r'gardant ses pieds l'air pensif ?

Ne vous mariez pas, les filles, ne vous mariez pas
Faites plutôt du cinéma
Restez pucell' chez vot'papa
Dev'nez serveuse chez un bougnat
El'vez des singes, él'vez des chats
Levez la patte à l'Opéra
Vendez des boit' de chocolat
Prenez le voile ou l'prenez pas
Dansez à poil pour les gagas
Soyez radeuse av'nue du Bois
Mais ne vous mariez pas, les filles
Ne vous mariez pas.

Avez-vous vu un homme gêné
Rentrer trop tard pour le dîner
Du rouge à lèvres sur son col
Du flageolant dans la guibole
Avez-vous vu au cabaret
Un monsieur qui n'est plus très frais
Se frotter avec insistance
Sur un' petite fleur d'innocence
Quand ils sont bêtes, ils vous embêtent
Quand ils sont forts, ils font du sport
Quand ils sont riches, Ils gar'nt l'artiche
Quand ils sont durs, ils vous torturent
Avez-vous vu à votre bras
Un maigrichon aux yeux de rat
Friser ses trois poils de moustache
Et se redresser, l'air bravache.
Ne vous mariez pas, les filles, ne vous mariez pas
Mettez vos robes de gala
Allez danser à l'Olympia
Changez d'amant quat' fois par mois
Prenez la braise et gardez-la
Cachez la fraîche sous vos matelas
A cinquante ans, ça servira
A vous payer des beaux p'tits gars
Rien dans la tête, tout dans les bras
Ah, la belle vie que ça sera
Si vous n'vous mariez pas, les filles
Si vous n'vous mariez pas.

 

Eric
Et maintenant, comment définir le courage au féminin ?

Régine
Courir - Joie - Créer

Michelle, Fabienne, Joëlle
Transmission - Amour

Colette, Chantal, Eric, Sandrine B.
Lutte

Eric, Sandrine B.
Pardon - Douceur

Françoise
Sans appréhension - Abnégation

Fabienne, Colette, Françoise, Eric, Sandrine B.
Maternité

Régine, Chantal
Courage - Féminin

Joëlle
Jouissance - Sérénité

Joëlle, Fabienne, Eric
Empathie - Complicité

Tout.e.s
Courage Féminin

 

[FIN]

 

Restitution de l'atelier d'écriture : "Le Courage au féminin".

Vos mots partagés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.