J’étais penché à mon balcon depuis de longues heures. Enveloppé d’un infini silence.
Et puis l’improbable surgit.
Une silhouette.
La passante du sans souci ? Avec son pass journalier.
Le pas était vif, intrigant ce fil quasi invisible partant de son poignet.
Dégainant mon Canon, je réussis à figer le mouvement.
Le fil, était bien là, sur la photo, l’ image plus informative que le vécu.
Légèrement incurvé vers le bas, il fuyait vers la droite, sans renseigner sur sa destination.
Pourquoi n’avais-je pas de mémoire de ce passage ?
Et impossible de rembobiner ce que j’avais sans doute vu, sans le voir !
Je me souvins alors d’Ariane et de son fil.
Comparaison prétentieuse et rapidement jugée stupide, car, ici, point de labyrinthe, un simple chemin rectiligne.
Point de Thésée, ni même de Minotaure.
Alors qui donc, à tribord ?
Rintintin ou Médor ?
Six élégants labradors ?
Dix boas constrictors ?
Un troupeau de dinosaures ?
Ou bien
Un pécheur et son confiteor ?
Un sémillant senior
Et son virus garde du corps ?
Vous avez deviné ?
Et si c’était une pétillante métaphore ?
Aidez-moi encore,
Apportez du renfort
Avant que ne survienne Thermidor !
A la fin de l’envoi, je m’endors.

 

Francis
5 avril 2020

 

Vos mots partagés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.