A l'Hôtel Dieu, il y a des cercueils jusque sur le parvis
A Londres, une chapelle ardente dans la City
A Berlin, on commence à manquer de lits
Et c'est là qu'on apprend ébahis
Qu'un tel a des livres et qu'en plus il les lit !
Il parle de ses passe-temps, des charmes du confinement. Passionnant.
Le monde va changer.

C'est bel et bien l'printemps
Mais les rues sont désertes
Seules passent les ambulances
Et c'est là qu'on entend
Une voix guillerette qui parle de ciboulette
D'asperges à la sauce blanche
Et des recettes d'antan. Succulent.
Le monde va changer.

Pâques approche
Sans office à l'église, sans lapin ni cloche
En plus du home office, faut occuper les mioches
Alors écoutez bien, si vous êtes en famille :
Faites-vous cuire un œuf et au fond d'la coquille
Faites pousser des lentilles, ça fera rire les enfants. Epatant.
Le monde est en train de changer.

Le bac eut été dans six semaines
Et pour les forts en thème, c'est gagné
Pour Blanquer, c'est pépère, plus d'copies égarées
Une pensée pour tous ceux qui étaient à la traîne
Qui sont en quarantaine et maintenant tombent des nues
Haro sur Parcours Sup et l'contrôle continu !
C'est la faute au virus, pas celle de nos enfants ! Révoltant.
Rien ne sera comme avant.
(Franceinfo au temps du confinement)

 

Philipp Tophoven

 

Vos mots partagés.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.